19/03/2009

Promenade à Gand


 

Hier, visite de l'exposition « Tapisseries flamandes pour les ducs de Bourgogne, l'empereur Charles Quint et le roi Philippe II » à l'abbaye St-Pierre à Gand.

 

Au total trente-cinq tapisseries de la plus haute qualité provenant de collections réputées. Ces tapisseries monumentales révèlent les idées et sentiments qui animaient les cercles aristocratiques de ces temps. L'audioguide est de plus excellent.

 

La tapisserie flamande des XVe et XVIe siècle est un fleuron de notre patrimoine artistique national. Les grands centres de Bruxelles, d'Audenarde, de Malines et de Tournai ont exécuté les modèles sur cartons, souvent de la main de peintres renommés, avec une technique particulièrement raffinée.

 

Les tapisseries traduisent le renouveau du langage formel à la Renaissance. Les pièces exposées illustrent l'importance de ce genre artistique au yeux des Habsbourgs et de leurs prédécesseurs espagnols et bourguignons.

 

Pour cette exposition, les œuvres les plus précieuses de la collection royale espagnole et de quelques collections privées en Espagne ont été soigneusement sélectionnées pour côtoyer les tapisseries de l'abbaye Saint-Pierre de Gand, seul témoignage restant de la production réalisée chez nous au XVIe siècle.

 

Après cette visite, petite promenade dans la ville; les étudiants profitent vraiment de cette première journée très ensoleillée.

 

Donc, quelques photos de cette promenade au soleil.

IMG_0547-rec-cadre1

 

IMG_0548-rec-cadre1

 

 IMG_0556-rec-cadre1

 

 IMG_0560-rec-cadre1

 

IMG_0563-bis-cadre1

 

IMG_0568-bis-cadre1

 

IMG_0559-bis-cadre1


 

Pour compléter:

 

http://www.google.be/search?rlz=1T4RNWE_enBE307BE307&...

 

http://www.lalibre.be/culture/arts-visuels/article/467498...

 

 

 

15:06 Écrit par Papylou-999 dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : gand, gent, tapisseries flamandes

Commentaires

1500 Châteaux vus du ciel ! Voyez 1500 châteaux vus du ciel sur http://www.chateauxdebelgique.be

Écrit par : wilvers | 01/04/2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.