07/05/2009

Moineau domestique

Ce couple de moineaux domestiques ( Passer domesticus) est occupé à l'édification d'un nid sous la toiture de la maison voisine. C'est l'occasion pour compléter la galerie de photos.

IMG_2214-rec-cadre1

IMG_2204-rec-cadre1

 


 

Description:

 

Le moineau domestique mâle a un plumage caractéristique, brun rayé de noir dessus, avec les joues, la calotte et le croupion gris, et une bavette noire sur la gorge. Femelle et juvénile sont moins marqués que le mâle ; ils n'ont pas de gris au croupion ni sur la calotte, ni de noir à la gorge ou à la tête. Le moineau vole avec des séries de battements d'ailes rapides.

 

Commun dans les parcs, le moineau domestique sautille souvent parmi les promeneurs et entre les tables des terrasses, pour y manger des miettes. Dans les jardins, il n'est pas toujours apprécié, car il lui arrive de tout manger avant que des oiseaux plus farouches n'osent se poser sur les mangeoires. Toutefois, un déclin des effectifs de moineaux domestiques a été noté récemment dans plusieurs pays d'Europe ; l'espèce a même disparu de plusieurs villes anglaises.

 

Le moineau domestique niche rarement loin des bâtiments, bien qu'il s'installe occasionnellement dans un trou d'arbre ou dans le nid d'une hirondelle rustique ou de fenêtre. Plus rarement, il construit un nid d'herbes sphérique dans un arbre ou une haie. Le mâle défend son nid en criant, avec les plumes de la poitrine gonflées pour exhiber sa bavette noire. Les adultes continuent à dormir dans le nid pendant l'hiver, tandis que les jeunes forment des dortoirs dans un arbuste à feuillage persistant ou dans le lierre. Le moineau domestique est avant tout granivore, mais les oisillons sont nourris d'insectes. Son régime est varié, car il est inventif. Il secoue les feuilles pour déloger les insectes, les prend dans les toiles d'araignée ou sur les calandres des voitures. Imitant les mésanges, il a même appris à manger la crème des bouteilles de lait.

 

Extrait de « L'ami des oiseaux – Accueillir et observer les oiseaux du jardin », Robert Burton, Larousse 2004

 

IMG_2219-rec-cadre1

IMG_2221-rec-cadre1

IMG_2222-rec-cadre1

IMG_2223-rec-cadre1

IMG_2224-rec-cadre1

 

IMG_2227-rec-cadre1


 

Voir aussi :

 

http://papylou.skynetblogs.be/post/5284471/moineau-domestique

 

http://papylou.lalibreblogs.be/archive/2007/11/25/moineau-domestique-passer-domesticus.html

 

 

Pour compléter:

 

http://www.protectiondesoiseaux.be/index.php/faune/75-especesensibles/283-moineaux-recherches

 

http://users.teledisnet.be/web/gga07974/moineau.htm

 

http://lesoiseauxenville.skyblogs.be/category/1387374/1/Le+Moineau+domestique

 

http://www.oiseaux.net/oiseaux/moineau.domestique.html

 

http://www.lpo.fr/refugeslpo/conseils/fiches/docs/Lemoineaudomestique.pdf

 

http://biodiversite.wallonie.be/organisations/OFFH/progISB/oiseaux/survois/PASDOM.HTM

 

http://www.oiseaux-birds.com/fiche-moineau-domestique.html

 

http://www.vogelwarte.ch/home.php?cap=voegel&file=detail.php&lang=f&WArtNummer=5250

 

 

Inquiétant:

 

http://home.scarlet.be/~tsf94646/001/documents/Everaert_et_Bauwens_EBM_2007%20FR.pdf

 

http://blogs.lesoir.be/empreinte-eco/2007/09/20/les-moineaux-males-dechantent/

 

http://www.dhnet.be/infos/societe/article/34954/ou-sont-passes-nos-moineaux.html

 

 

 

 

 

07:00 Écrit par Papylou-999 dans Nature | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : moineau domestique, jardin, passer domesticus, oiseaux

Les commentaires sont fermés.