17/06/2009

Santorin: le volcan

 

Le complexe d'îles qui constitue Santorin, à savoir Thira, Thirassia et Aspronisi, représente ce qui est resté après la dernière grande éruption du volcan, il y a 3.600 ans.

 

santorin


Cette éruption eut lieu à l'époque de l'apogée d'une société créatrice d'une civilisation brillante, semblable à celle de la Crète minoenne. L'île sur laquelle vivaient les habitants de Santorin à l'âge du cuivre tardif (les géologues lui ont donné le nom de Stronggylé, l'île ronde), allait de Pharos à Aspronisi. Un petit passage entre Pharos et Aspronisi permettait à la mer d'entrer dans une caldeira centrale au milieu de laquelle émergeait le sommet d'un volcan sous-marin correspondant aux îlots Palaia Kaméni et Néa Kaméni d'aujourd'hui.

 

A la suite de l'éruption catastrophique de 1630 av. J.-C., la roche en fusion épaisse, restée dans les entrailles de la terre, sous le volcan, continue par périodes à jaillir au centre de l'immense caldeira créée par l'éruption. Elle émerge lentement et doucement, à intervalles réguliers, pour produire les îlots Palaia Kaméni et Néa Kaméni.

 

La première activité volcanique a été décrite en 197 av. J.-C. par le grand géographe grec Strabon.

 

Depuis lors et jusqu'à aujourd'hui, ont été enregistrées 8 autres éruptions: 46-47 ap. J.-C. 726, 1570-1573, 1707-1711, 1866-1870, 1925-1928, 1939-1941, 1950. Les îlots Palaia Kaméni et Néa Kaméni sont donc les terres les plus récentes de la Méditerranée orientale.

 

IMG_3121-bis-cadre1

 

Toutes ces éruptions étaient modérées et n'ont pas causé de problèmes graves aux habitants de l'île.

 

Depuis la dernière éruption de Néa Kaméni en 1950, le volcan de Santorin est resté calme.

 

Les seuls indications de l'existence de la roche en fusion, à une profondeur de quelques kilomètres au-dessous de l'île, sont les sources chaudes qui émergent en différents points des côtes, ainsi que les gaz chauds (vapeurs, dioxyde de carbone et traces d'autres gaz) qui s'échappent des fumerolles des cratères centraux au sommet de Néa Kaméni.

 

IMG_3137-bis-cadre2

 

Il n'est pas possible de prévoir à long terme quand se produira la prochaine éruption. En revanche, on considère comme établie la possibilité de prévoir la reprise d' activité du volcan à court terme, sur une durée allant de quelques mois à un an avant que la manifestation de l'éruption.

 

L'observatoire volcanologique de l' île, qui fonctionne sous la responsabilité de l' Institut d' Étude et de Suivi du Volcan de Santorin suit sans interruption le volcan grâce à une série de réseaux d'instruments (mesures sismiques, déformations du relief, mesures géophysiques, géochimiques, etc.). Toutes les mesures enregistrées ces dernières années se trouvent à des niveaux normaux, ce qui confirme que le volcan de Santorin reste calme.

 

 

Volcan:

 

http://ismosav.santorini.net/index.php?id=376

 

http://www.activolcans.info/volcan-Santorin.html

 

 

09:24 Écrit par Papylou-999 dans Nature | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cyclades, volcan, santorin, vacances

Les commentaires sont fermés.