27/12/2009

Rouge-gorge familier

Je vous l'ai déjà présenté de nombreuses fois:

 

http://papylou.lalibreblogs.be/archive/2009/01/05/rougegorge-3.html

 

http://papylou.skynetblogs.be/post/6592196/erithacus-rubecula

 

IMG_7818-rec-cadre3


Il est très photogénique surtout lorsque la neige est là.

 

Voici donc une nouvelle série de photos prises ces derniers jours.

 

En hiver, sa gorge et son plastron orange vif le signale de loin; il paraît même plus dodu car il gonfle son plumage pour ne pas avoir froid.

 

Le rouge-gorge familier (Erithacus rubecula) est un hôte habituel de notre jardin. Plus discret l'été en période de nidification, il se rapproche l'hiver pour profiter de la nourriture distribuée.

 

Il se déplace en sautillant et agite les ailes et les queues à chaque arrêt. Il défend son territoire pour disposer d'une réserve exclusive de nourriture. En hiver, mâle et femelle défendent des territoires séparés. Le couple se forme en décembre, la femelle rejoignant alors le mâle sur son territoire.

 

Il mange principalement des invertébrés terrestres – insectes (coléoptères surtout), escargots, vers de terre et araignées -, et attrape aussi alevins et têtards. Est-il le grand prédateur de nos têtards de crapauds qui disparaissent rapidement après leur sortie de la mare?

 

Fruits et baies sont consommés de l'automne au printemps.

 

Au jardin, il suit de près le travail du jardinier, capturant les invertébrés qui sortent du sol quand le sol est retourné.

IMG_7819-rec-cadre3

 

IMG_7820-rec-cadre3

IMG_7821-rec-cadre3

 

IMG_7822-rec-cadre3

 


 

 

Auteur: Tatave .le maçon-poète

 

 

Mon petit rouge-gorge

 

Oui , j'étais petit ,
Il m'inspirait de la sympathie ,
Ce petit oiseau .

Son beau plastron rouge orangé ,
Mais aussi la confiance manifestée ,
A mon égard , de curiosité .

Tu étais familier ,
Certes , mais indépendant ,
Malgré ta gentillesse .

Peu sociable ,
Vis a vis de tes congénères ,
Je te voyais toujours seul .

C'est le soir surtout ,
De l'école , de retour ,
que je venais t'observer .

Tu sortait toujours ,
A une heure indécise ,
Que l'on dit entre chien et loup .

Toi , mon rouge gorge ,
Tu sortait du bois de hêtres ,
En t'approchant de la maison forestière .

Tu arrivait en sautillant ,
Avec arrêt brusque ,
Toutes les deux secondes .

Tu me fixait ,
De tes yeux noirs brillants ,
Puis t'approchait , encore , puis encore .

Pour toi ,tous les soirs ,
Je vidais presque  toute la boite de vers ,
Que mon père récoltait patiemment .

Toi ,rouge gorge ,mon ami
mon père s'en est aperçut un jour .
T'aurait pu m'appeler fesse rouge .



Pour compléter:

 

http://www.oiseaux.net/oiseaux/rougegorge.familier.html

 

http://environnement.wallonie.be/ong/refuges/erirub.html

 

http://www.vie-animale.com/2009/01/03/le-rouge-gorge/

 

http://www.oiseau-libre.net/Oiseaux/Especes/Rouge-gorge-familier.html

 

http://pagesperso-orange.fr/p.dubois/oiseaux/rouge.html

 

http://lejardindel-amateur.over-blog.com/article-28201800.html

 

http://ornithologie.free.fr/espece/rougegorge.html

 

http://www.chezlola.net/poesie/rougegorge/rougegorge.html

 

http://ossiane.blog.lemonde.fr/2005/04/05/2005_04_rougegorge_1/

 

http://156486.aceboard.net/156486-2779-21539-0-PETIT-ROUGE-GORGE.htm

 

 

 

 

 

 

08:43 Écrit par Papylou-999 dans Nature | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rouge-gorge, oiseaux, neige, jardin

Les commentaires sont fermés.