24/03/2010

Corneille noire

IMG_9070-res-cadre3

IMG_9073-rec-cadre3

IMG_9074-rec-cadre3


 

Une rencontre lors d'une promenade dans le parc de Woluwe à Bruxelles, cette corneille noire (Corvus corone) qui se chamaillait avec une ouette d'Egypte pour défendre son garde-manger.

 

Entièrement vêtue d’un plumage couleur ébène, la corneille noire a toujours eu mauvaise réputation. Certains la considèrent comme un oiseau de mauvais augure, d’autres comme une pilleuse. Elle est pourtant un oiseau fidèle et maternel qui attache une grande importance au couple et qui continue à nourrir au sol ses oisillons lorsqu’ils tombent par malheur de leur nid.

 

Grâce à sa grande souplesse écologique, elle se rencontre aujourd’hui un peu partout, des centres urbains aux espaces boisés. Le développement des activités humaines a également permis sa prolifération, et cela au détriment d’autres espèces, moins bien armées.

IMG_9075-rec-cadre3

 

IMG_9076-rec-cadre3

IMG_9077-bis-cadre3

IMG_9078-rec-cadre3


 

Le nid de la corneille noire est construit par les deux parents. C'est un nid volumineux, fait de branches, dans un arbre ou sur une falaise. Le mâle apporte les matériaux mais reste à l'extérieur, alors que la femelle arrange l'intérieur. On peut y trouver de tout : herbes, feuilles sèches, laine de mouton, poils, crins, papiers, chiffons, plastique, racines, plumes... La ponte a lieu d'avril à mai. La femelle dépose 3 à 5 œufs bleu clair ou verts, tâchés de gris châtain foncé (42 x 27 mm). L'incubation dure environ 19 jours, assurée par la femelle seule. Les petits, nourris par les deux parents, volent au bout de 35 jours. À la naissance, les poussins ont un duvet gris fumée abondant laissant quand même apparaître leur peau rose, qui deviendra foncée rapidement. Ils atteindront leur maturité sexuelle à 2 ans. Les couples sont unis pour la vie.

 

La corneille est omnivore, elle tire parti de tout pour son menu: céréales, pommes de terre, verdure, fruits, insectes, limaces, mollusques, batraciens, petits mammifères et oiseaux affaiblis, œufs, cadavres (notamment sur les routes) et déchets.

 

La corneille n'hésite pas à houspiller un rapace comme la buse ou l'autour, son pire ennemi. Elle fonce sur lui et le pique, pour le chasser de son territoire ou… par jeu ? Ce comportement n'est pas rare, on l'observe même en ville.

 

Pour compléter:

 

http://www.oiseaux.net/oiseaux/corneille.noire.html

 

http://environnement.wallonie.be/ong/refuges/corcor.html

 

http://www.oiseaux-nature.com/oiseaux_de_france/corneille_noire/corneille_noire.html

 

http://www.aves.be/index.php?option=com_otf_gallery&album=/Corneille%20noire/

 

http://www.centrepaulduvigneaud.be/biodiversite/corv.html

 

http://www.kauwberg.be/k_info_46.htm

 

 

 

11:26 Écrit par Papylou-999 dans Nature | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : parc, printemps, oiseaux, corneille noire, corvus corone

Les commentaires sont fermés.