15/07/2010

Auvergne - 5 (suite)

 

Dimanche 20 juin (suite)

 

Pourquoi Usson?

 

Pour retrouver les traces de la reine Margot après lecture du livre d'Hortense Dufour: « Margot, la reine rebelle » (Flammarion, 2010).

 

IMG_1421-bis-cadre3.jpg

 

À la lisère du parc naturel du Livradois-Forez, Usson s'accroche à sa butte volcanique, que coiffait autrefois un château-forteresse. Aujourd'hui le château a disparu, détruit sous Richelieu, mais l'empreinte de la Reine Margot est encore là, en particulier le souvenir de sa générosité pour les plus démunis. De sa splendeur passée le village conserve de superbes demeures, ainsi que d'anciennes maisons de vignerons.

 

IMG_1420-rec-cadre3.jpg

 

Fille d'Henri II et Catherine de Médicis, Marguerite de Valois (son frère Charles X aimait la surnommer Margot) fut mariée en 1572 à Henri de Navarre (futur Henri IV) dans le but de réconcilier catholiques et protestants. L'inverse se produisit, puisque cette union fut même l'une des causes de la Saint-Barthélemy.


Chassée de la Cour par Henri III pour ses intrigues avec la ligue catholique et pour ses aventures galantes, cette femme cultivée, auteur de poèmes et de mémoires et qui savait traiter la politique, tint une brillante cour à Nérac, sur les bords de la Baïse, avant d'être enfermée  par Henri IV au château d'Usson, de 1586 à 1605. En juillet 1605, à 52 ans, elle reprend le chemin de Paris après avoir obtenu qu'Usson soit exempté d'impôts et que soit offerte une " donnerie perpétuelle aux pauvres de la région ".


Sur l'émail d'une plaque de lave dressée en son honneur à l'entrée du village, il est écrit : "Puis la légende s'empara de moi pour l'opprobre ou la passion. Symbole ballotté dans l'histoire de France jusqu'à ne plus me reconnaître, je devins la romanesque Margot victime de la jalousie maladive d'hommes trop lourds des convenances du monde."

 

IMG_1433-bis-cadre3.jpg
IMG_1432-bis-cadre3.jpg

 

L'église St-Maurice, d'origine romane, fut complétée au XVIème siècle par la chapelle de la Reine, où Margot venait prier sous la voûte en étoile. Les volets du tabernacle, qui date de 1622, la représentent vieillie sous les traits de sainte Radegonde en habit et diadème fleurdelisés, aux côtés de son époux Henri IV.

 

IMG_1426-bis-cadre3.jpg
IMG_1430-bis-cadre3.jpg
IMG_1422-rec (2)-cadre3.jpg
IMG_1427-bis-cadre3.jpg
IMG_1423-bis-cadre3.jpg

 

Au sud de l'édifice, un sentier conduit aux orgues basaltiques qui dominent le village.

 

IMG_1435-bis-cadre3.jpg
IMG_1436-bis-cadre3.jpg

 

Nonette est aussi classé parmi les beaux villages de France. Il est bâti sur un promontoire qui domine la vallée de l'Allier.

 

L'église est en partie romane, et en partie gothique et dépendait à l'origine d'un prieuré de Bénédictins.

 

IMG_1416-bis-cadre3.jpg

 

Le château, en ruines, rappelle le souvenir de quelques figures redoutables: Astorg, dit le « Taureau rouge », Amblard, le « Mal Hiverné » .....

 

C'est, dit-on, de l'enlèvement par celui-ci d'une jeune religieuse que Nonette tire son nom.

 

 

Pour compléter:

 

http://jean.dif.free.fr/Chatover/Usson.html

 

http://www.roelly.org/~fleur/dgw63/usson.htm

 

http://www.quellehistoire.com/margot.html

 

http://jean.dif.free.fr/Chatover/Nonette.html

 

http://nononature.over-blog.com/article-29668065.html

 

 

Pour les habitués de ce blog:

 

La plateforme d'hébergement des blogs a été modifiée par Skynet entre le 10 et le 14 juillet..

 

En conséquence les images transmises sont publiées en moins bonne qualité avec réduction du format.

 

Cette perte de qualité est vraiment inacceptable!

 

Le seul avantage de publier mes notes aussi sur Skynet était de profiter de la qualité de publication des photos. Dois-je continuer?

 

09:11 Écrit par Papylou-999 dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vacances, auvergne, usson, nonette, reine margot

Les commentaires sont fermés.