27/07/2010

Auvergne - 15

 

Mercredi 30 juin 2010

 

La dernière grande ville inscrite au programme: Le Puy-en-Velay

 

 

Cette visite en quelques images.

 

IMG_1910-bis-cadre3.jpg

 

La plus forte: certainement la montée vers la Cathédrale. C'est un merveilleux édifice roman qui présentent diverses influences dues aux apports de l'Orient et de l'Espagne Mauresque. On y retrouve aussi l'influence byzantine dans les coupoles octogonales des voûtes de la nef.

 

Nous sommes ici sur les pentes du Mont Anis.

 

La rue des Tables conduit au pied du grand escalier (134 marches) donnant accès à l'étrange façade ouest aux laves polychromes, soutenue par les arcades de ses trois portails. Les degrés se prolongent jusqu'à l'intérieur de la nef, devant le choeur. Ce dispositif est unique au monde.

 

En se plaçant devant la façade, le pèlerin remarque que la succession des porches réduit progressivement l'accès, comme s'il fallait se faire tout petit, humble pour entrer dans l'église.

 

IMG_1905-bis-cadre3.jpg

 

A l'intérieur

 

 

IMG_1887-rec-cadre3.jpg
IMG_1881-bis-cadre3.jpg
IMG_1877-bis-cadre3.jpg
IMG_1880-rec-cadre3.jpg
IMG_1890-rec-cadre3.jpg

 

Sur le maître-autel, une étrange Vierge Noire, reproduction d'une statue détruite à la révolution. Cette dernière pouvait provenir d'Egypte et représenter une déesse orientale ou une vierge copte.

 

IMG_1893-rec-cadre3.jpg

 

Dans la chapelle du Saint-Crucifix, une « Vierge de Pitié » datant du XVème siècle.

 

IMG_1882-bis-cadre3.jpg

 

Le grand orgue a été construit en 1689 par Jean Eustache qui lui a attribué deux façades, l'une dirigée vers le choeur, l'autre vers les fidèles. Il a été déplacé en 1994.

 

IMG_1888-bis-cadre3.jpg

 

Une statue de St Jacques pour rappeler que nous sommes au point de départ du « Camino » en France: la « via Podiensis » ou « voie du Puy ». Outre celle-ci, les trois routes principales sont celle de Vézelay, de Tours et d'Arles. Chaque année 15000 personnes environ sont bénies devant cette statue avant leur départ vers St Jacques de Compostelle.

 

IMG_1885-bis-cadre3.jpg

 

Le décor roman du transept nord (XIème – XIIIème siècle)

 

IMG_1876-rec-cadre3.jpg

 

Entre la sacristie et le clocher, la petite cour intérieure présente des exemples de réemploi de pierres et morceaux sculptés. Des bas-reliefs gallo-romains encastrés dans la base du chevet évoquent des scènes de chasse. Au-dessus, une frise décorative aligne une belle succession de volutes en S. Une inscription latine attribue des vertus curatives aux eaux du puits de cette courette.

 

IMG_1902-bis-cadre3.jpg

 

Le clocher a été conçu au XIIème siècle, comme une construction indépendante de la cathédrale et est adossé à son chevet.

 

IMG_1897-bis-cadre3.jpg

 

Le porche du For (XIIème siècle) possède des chapiteaux très fouillés. La porte papale, la plus petite, ne s'ouvrait que devant le Souverain Pontife.

 

IMG_1896-bis-cadre3.jpg

 

Dans l'angle intérieur, les ogives retombent sur un pilastre que soutient une main ouverte sortant de la muraille.

 

IMG_1899-bis-cadre3.jpg
IMG_1900-bis-cadre3.jpg

 

Ce linteau provient d'un ancien temple païen; il porte, avec le nom d'une divinité célébrée sur le mont Anis, celui d'un empereur déifié par les Romains: Adidon et Auguste.

 

IMG_1901-bis-cadre3.jpg
IMG_1901-rec-cadre3.jpg

 

Nous ne sommes pas monté au rocher d'Aiguilhe, cheminée d'un ancien volcan, pour visiter la chapelle Saint-Michel.

 

IMG_1904-rec-cadre3.jpg

 

Dans la vieille ville, de jolies maisons peintes avec des volets très colorés;

 

 

IMG_1907-bis-cadre3.jpg
IMG_1860-bis-cadre3.jpg

 

D'autres plus anciennes

 

 

IMG_1859-bis-cadre3.jpg
IMG_1866-bis-cadre3.jpg

 

Sur la place du Plot, cette fontaine, dite de la « Bidoire », est la plus ancienne de la ville; elle a été aménagée en 1246 et remaniée au XVème siècle. Cette place est aussi le point de départ du pèlerinage quinze fois séculaire de la Vierge du Puy-en-Velay.

 

IMG_1861-bis-cadre3.jpg

 

Dans la rue Chamarlenc, deux mascarons ornent la façade du siège de l'ancienne confrérie des cornards.

 

Cette société était une sorte d’académie de bons vivants, fondée au lendemain des guerres de religion. Ses membres formaient cortège et allaient festoyer sur la rive droite de la Loire, à saint-Germain la Prade. Lors du rite d’intronisation d’un nouveau membre de la confrérie, celui-ci et tous les compagnons devaient embrasser un peuplier qui se trouvait là.

 

IMG_1864-bis-cadre3.jpg
IMG_1865-bis-cadre3.jpg

 

Dans la rue des Farges (ancien quartier des forgerons), cette jolie porte et cette statuette.

 

IMG_1869-bis-cadre3.jpg
IMG_1870-bis-cadre3.jpg

 

En bordure de la vieille ville:

IMG_1909-bis-cadre3.jpg

 

La distillerie de la verveine du Velay fut fondée en 1859. L'immeuble actuel a été construit par l'architecte Proy en 1906, et est représentatif de l'architecture commerciale de la fin du 19e siècle où la façade était conçue comme une enseigne publicitaire destinée à attirer l'oeil. Il accueille un magasin de vente et salle de dégustation au rez-de-chaussée, le logement du propriétaire et, à l'arrière, la distillerie. L'ornementation est réservée aux ferronneries et aux sculptures des frontons et encadrements de portes. L'élément original est la tourelle surmontée d'un dôme garni de vitraux créés par Charles Borie. Le dôme est constitué d'une armature en zinc.

 

(A suivre)

 

Pour compléter:

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Puy-en-Velay

 

http://polymathe.over-blog.com/article-19882164.html

 

http://www.annuaire-mairie.fr/monument-historique-le-puy-en-velay.html

 

 

 

 

 

 

 

10:39 Écrit par Papylou-999 dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vacances, auvergne, le puy en velay

Les commentaires sont fermés.