01/10/2010

Zagreb

 

Un vol de Croatian Airlines nous a déposé en début d'après-midi à Zagreb, capitale de la Croatie.

 

L'impression que l'on peut avoir en arrivant à Zagreb, c'est le sentiment de traverser une immense agglomération ( 1 million d'habitants) à la manière yougoslave, avec ses maisons de briques, ses barres en béton et ses grands édifices officiels chargés de stucs et de colonnes.

Mais il ne faut pas se décourager.

 

La ville haute (Gradec) est pleine de magie, avec ses rues étroites et ses volées d'escalier (stube) qui permettent d'y accéder.

 

Notre guide nous amène dans l'atelier d'Ivan Mestrovic (1883 – 1962) implanté dans la maison de famille du plus célèbre sculpteur croate du XXème siècle. Il côtoya les sculpteurs de la Sécession à Vienne, et aussi Rodin, Bourdelle....

 

IMG_3383-bis-cadre3.jpg

IMG_3389-rec-cadre3.jpg

Les œuvres de jeunesse de Mestrovic sont conformes au style sécessionniste qui prédomine alors.

 

Mais la tragédie de la Première Guerre mondiale influence l'artiste qui adopte un style expressionniste puissant et une religiosité mystique influencée par le style gothique et l'art byzantin.

IMG_3381-bis-cadre3.jpg

En 1917, il commence donc son cycle de reliefs en bois sur le thème de La Vie du Christ qu'il n'achèvera qu'en 1954.

Zagreb 2010-10.jpg

De nombreux nus de femmes, parmi ses œuvres les plus prisées expriment une joie de vivre païenne et l'influence évidente de la Grèce antique ou de la Renaissance (Michel-Ange surtout, auquel il emprunte la puissance synthétique).

 

 

 IMG_3379-bis-cadre3.jpg

 

 


 

Zagreb 2010-9.jpg

 

 

L'église St-Marc brille sous le soleil, avec son toit en tuile vernissées. Elle est entourée des palais gouvernementaux (Parlement et Palais des Bans).


 

IMG_3392-rec-cadre3.jpg

 

Une fenêtre de style roman trouvée dans sa façade sud est la meilleure preuve que l'église doit avoir été construite dès le XIIIème siècle.

Dans la seconde moitié du XIVème siècle l'église a été transformée complètement et présentait alors un style gothique à trois nefs.

Zagreb 2010-3.jpg

La partie la plus remarquable de l'église Saint-Marc est son portail sud, considéré comme une œuvre des sculpteurs de la famille Parler de Prague (fin du XIVème siècle]).

 

Zagreb 2010-4.jpg

 

Le portail de style gothique est composé de quinze effigies placées dans onze niches peu profondes.

Au-dessus du portail, figurent Joseph et Marie avec l'enfant Jésus, et en dessous d'eux on peut voir Saint Marc et le Lion.

Les Douze Apôtres sont placés de chaque côté du portail (quatre statues de bois remplacent les originaux détruits).

Par sa composition artistique et son nombre de statues, ce portail est le plus riche et le plus représentatif de l'art gothique de l'Europe du Sud-Est.



Le musée d'Art naïf est situé dans un élégant palais du XVIIIème siècle.

 

Zagreb 2010-5.jpg



 

Chemin faisant, nous apercevons la façade de l'église Sainte-Catherine, édifiée en 1620, en plein triomphe de la Contre-Réforme, sur le modèle de l'église du Gésù de Rome.

 

IMG_3403-rec-cadre3.jpg



 

Un musicien anime la rue qui longe la tour Lotrscak (XIIIème s.) ou tour du canon qui protégeait à cet endroit la porte de la ville. Tous les jours à midi, un coup de canon est tiré de cette tour.

 

IMG_3406-rec-cadre3.jpg



 

Une rue en pente douce nous amène à la place du ban Jelacic, le vrai centre de la ville avec la statue de Josip Jelacic qui infligea une sévère défaite aux hongrois en 1848. L'orientation de la statue a été modifiée. Au départ orientée vers les Hongrois, elle est maintenant dirigée vers le Sud.

 

Zagreb 2010-6.jpg



 

La cathédrale a été construite à partie de 1102. Laissée quasi en ruine après l'invasion mongole, emballe a été reconstruite en gothique, entourée en 1500 d'une enceinte avec tours d'angles en prévision des attaques turques. Elle fut restaurée après le terrible tremblement de terre de 1880 par l'architecte Herman Bollé.



A l'intérieur, sur le mur du fond, une grande inscription en écriture glagolitique.

IMG_3413-rec-cadre3.jpg

 

 

L'alphabet glagolitique ou Glagolitsa est le plus ancien alphabet slave. Il fut créé dans la Grande-Moravie par saint Cyrille.

Cet alphabet slave fut introduit dans le royaume de Grande-Moravie au IXème siècle par les saints Cyrille et Méthode pour les besoins de l'évangélisation des populations de la Grande-Moravie, mais il fut aussi utilisé pour l'évangélisation des Balkans. Il tire son nom du vieux mot slave glagoljati qui signifie « parler ».

 

On le retrouvera en Croatie, en Bulgarie et même jusqu'au Monténégro. Il fut interdit par le pape et disparut presque totalement au Xème siècle.

 

En 1248, l'évêque de Senj fut toutefois autorisé par le pape Innocent IV à utiliser le vieux-slave et l'alphabet glagolitique dans la liturgie. Un certain nombre de stèles écrites en glagolitique au XIème siècle, dont la stèle de Baška et la stèle de Valun, probablement plus ancienne et moins riche, mais écrite en deux langues et deux écritures (vieux-slave en glagolitique, et latin), ainsi que de nombreux missels dont quelques incunables, prouvent effectivement la persistance de cette écriture dans la liturgie de Croatie jusqu'au XVIIIème siècle.

 

Le glagolitique a donné naissance à l'alphabet cyrillique développé par les disciples de Cyrille.



Il subsiste encore quelques éléments de l'enceinte.



 

IMG_3416-bis-cadre3.jpg



 

Pour compléter:



http://www.mdc.hr/mestrovic/home/home-eng.htm



http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89glise_Saint-Marc_de_Za...



http://fr.wikipedia.org/wiki/Alphabet_glagolitique





16:09 Écrit par Papylou-999 dans Photographie, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : zagreb

Les commentaires sont fermés.