03/10/2010

Zadar (Croatie)

 

Au troisième jour, le bus nous mène à Zadar après une traversée du massif du Velebit (Alpes dinariques, altitude maximum de 1800 m)) par un tunnel tout récent d'une longueur de 5 679 m..

 

IMG_3481-bis-cadre3.jpg

 

Cette petite capitale du nord de la Dalmatie cruellement bombardée lors de la seconde guerre mondiale aurait presque pu se poser en rivale de Dubrovnik.

 

Malheureusement, l'histoire se répéta... Elle fut le théâtre de violents bombardements en 1991, lorsque la Croatie proclama son indépendance. Les combats cessèrent en 1995 et la ville pansa ses plaies.

Aujourd'hui, les séquelles de la guerre sont peu visibles et Zadar a retrouvé son charme et sa joie de vivre.

 

La vieille ville est construite sur une presqu'île; elle possède encore une partie de ses épaisses murailles vénitiennes du XVIème siècle et aussi de nombreuses églises. Il est quasi interdit de photographier à l'intérieur de celles-ci; des vigiles sont souvent présents, chargés aussi de vérifier la tenue des visiteurs.

 

Une promenade sur le bord de mer permet de découvrir deux particularités: les « Orgues marines » et le « Salut au soleil ». Le système solaire y est reconstitué à l'échelle et les cellules photovoltaïques du soleil font jaillir une féerie lumineuse dès la tombée du jour.

 

zadar-1.jpg


LES ORGUES MARINES

 

Partie intégrante de la rive, les orgues marines ont été construites à proximité du nouveau débarcadère pour paquebots et sont reconnaissables à leurs marches plongeant dans la mer, s'étirant sur environ 70 m et sous lesquelles, au niveau le plus bas de la mer à marée basse, ont été placés perpendiculairement à la rive 35 tuyaux de longueur, de diamètre et d'inclinaison différents, remontant jusqu'aux dalles et se terminant dans un canal (couloir de service). À cet endroit, sur les tuyaux, ont été placés des sifflets (LABIUM), libérant 7 accords en 5 tonalités. Au-dessus du canal, les marches de pierre sont perforées laissant passer le son, air propulsé par la mer.



L'église Notre-Dame-de-la-Santé est une charmante petite église des XVIème et XVIIIème siècles qui a toujours eu une place privilégiée dans le coeur des générations zadaroises.

 

IMG_3486-bis-cadre3.jpg

IMG_3487-bis-cadre3.jpg

 

 

L'église Saint-Donat fut érigée au IXe siècle sous l'impulsion de l'évêque Donat devenu, depuis, le saint patron de Zadar. L'église préromane tire son originalité de la présence de vestiges romains dans sa structure. En effet, elle fut construite à l'emplacement même d'un forum et d'un temple antiques.

 

IMG_3490-bis-cadre3.jpg

 

De l'extérieur, la première chose que l'on remarque est la forme circulaire de l'édifice, très inhabituelle pour une église, reliquat de l'architecture byzantine traditionnelle.

Du côté ouest, on peut admirer des colonnes sculptées à l'effigie de dieux romains ainsi que d'anciens autels sacrificiels païens. Ces éléments proviennent d'un temple romain du Ier siècle. Ils ont été repris et intégrés à l'architecture de l'église.

A proximité, une autre colonne antique servait de pilori au Moyen Age.

 

Zadar-2.jpg

 

L'intérieur frappe par son extrême dépouillement. Ici, ni richesse ni exubérance mais sobriété et rigueur sont de mise. Les vestiges romains sont omniprésents. Ce sont les dalles du forum; deux colonnes de celui-ci trônent au milieu de l'église. Des blocs marqués d'inscriptions latines ont servi à la construction des murs.

 

IMG_3500-bis-cadre3.jpg

 

Elle possède aussi une acoustique exceptionnelle.

 

Zadar-3.jpg



 

Le clocher campanile, qui appartient en fait à Sainte-Anastasie, a été superbement reconstruit à la fin du XIXème siècle en respectant style et matière.

 

IMG_3497-rec-cadre3.jpg

 

La cathédrale Sainte-Anastasie est la plus grande cathédrale de Dalmatie. Elle fut érigée au XIIème siècle, dans le style roman, sur les vestiges d'une église antérieure du IXème siècle.

Durant le siège et l'invasion de la ville par les Croisés en 1202, la cathédrale subit d'importants dommages et, par la suite, fut restaurée et allongée. Elle fut alors reconstruite tout au long du XIIIème siècle et fut enfin achevée en 1324.

La cathédrale souffrit également beaucoup durant la Seconde Guerre Mondiale. Un vaste programme de restauration durant l'immédiat après-guerre lui a permis de retrouver ses charmes. De plus, on a aussi mis à jour des éléments anciens, perdus lors des travaux successifs.

La façade est l'un des plus beaux ouvrages d'art roman en Croatie. Elle est ornée d'arcs et de colonnettes sculptées. La majorité des matériaux utilisés provient de l'église antérieure.

Les trois portails sont réellement remarquables. Ils sont le résultat d'influences gothiques (XIIIème siècle) injectées au classique art roman. Le portail central est le plus imposant et le plus beau.

Il est surplombé par une Vierge à l'Enfant, entourée de Sainte Anastasie et de Saint Chrysogone.

 

IMG_3505-bis-cadre3.jpg


Les portes sont ornées de jolis motifs floraux et de représentations d'animaux. Le portail de gauche est encadré, de chaque côté, par deux statues représentant la Vierge et l'Archange Gabriel. Le portail de droite, quant à lui, est décoré d'une sculpture d'Agneau Pascal.

Zadar-4.jpg

 

 

L'église orthodoxe Saint-Elie s'élève sur le capitole romain. De style baroque tardif, fin XVIIIème s., remplaçant l'église médiévale du même nom qui servait au culte des Grecs orthodoxes, généralement des militaires et des marins. Elle abrite une riche collection d'icônes du XVIème au XVIIIème s.

 

Zadar-5.jpg

 

 

L'église Saint-François est l'église gothique la plus ancienne de Dalmatie; sa construction date de 1283.

IMG_3528-bis-cadre3.jpg

IMG_3529-rec-cadre3.jpg


Elle est un exemple d'église gothique dite monastique, caractérisée par un espace à une nef et un sanctuaire légèrement surélevé qui, placé derrière le maître-autel datant de 1672, reçoit des stalles richement scupltées de style gothique floral, oeuvre de Giacomo de Borgo Sansepolcro datant de 1394. Au XVIIIème siècle l'église change d'apparence.


Dans la sacristie, en prolongement du choeur, se dèroula une scène importante de l'histoire de la Croatie, car c'est là que fut signé le Traité de paix de Zadar entre la République de Venise et Louis d'Anjou, roi croato-hongrois, traité annihilant toutes prétentions vénitiennes sur la Dalmatie.


Près de la sacristie, dans le trésor, se trouve une collection d'oeuvres d'art de grande valeur dont un crucifix peint du XIIe siècle.

 

IMG_3539-rec-cadre3.jpg

 

Zadar-6.jpg

Zadar-6-1.jpg



 



La Place du Peuple (Narodni trg) est le coeur de Zadar, depuis le Moyen Age. Elle fut le théâtre de nombreuses fêtes et célébrations.

Ainsi, l'ancienne caserne de la garde municipale, de style renaissance, hérita en 1798 d'une petite tour d'horloge.

 

IMG_3514-bis-cadre3.jpg

 

Le côté ouest de la place est occupé par la Loža ou loggia municipale. Elle fut édifiée au XIIIe siècle. Son aspect actuel date du XVIe siècle. C'est de ce lieu que provenaient toutes les lois et les décrets concernant la vie de la cité. On y rendait également la justice. Les annonces étaient rendues publiques du balcon qui domine la place.


 

IMG_3516-bis-cadre3.jpg

 

 

La place devant la Tour du Capitaine (Kapetanova kula) et des remparts était, jusqu'au XVIe siècle, un profond fossé défensif. Devant la menace turque, on a construit ici de nouveaux remparts. Pour assurer l'eau potable à la cité en cas de siège prolongé, on a aménagé dans l'ancien fossé une immense citerne avec cinq margelles, d'où le nom de la place des Cinq Puits.

Une partie de l'aqueduc venant du lac de Vrana a été conservée. Les risques de guerre écartés durant la première moitié du XIXe siècle, le général autrichien Welden a fait aménager le premier jardin public de Dalmatie sur le bastion Grimani.

 

Zadar-7.jpg

 

La Tour du capitaine est un exemple rare de fortifications médiévales du XIIIe siècle. Au temps de la domination vénitienne, la ville était sous l'administration commune d'un gouverneur et d'un capitaine de ville. Pour héberger ces deux administrateurs, Venise entreprit la construction de deux palais, dont un, aujourd'hui conservé et restauré, est cette tour pentagonale s'adossant sur sa partie ouest aux remparts datant du Moyen Age. Les créneaux sont de la même époque.



 

Pour compléter:

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Zadar

 

http://www.linternaute.com/voyage/croatie/zadar/

 

http://www.tzzadar.hr/index.php?lang=fr

 

 

Zadar-8.jpg

 

 

10:26 Écrit par Papylou-999 dans Photographie, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : zadar, croatie, vacances

Les commentaires sont fermés.