07/10/2010

Dubrovnik (Croatie)

 

Ce matin, le ciel paraît encore un peu brouillé.

 

IMG_3697-bis-cadre3.jpg

 

Dubrovnik, l'ancienne Raguse, la plus belle ville de Dalmatie nous attend.

 

Elle ne ménage pas ses effets: un cuirassé de pierre rehaussé par les tuiles rouges des toitures et baignant dans une mer turquoise.

 

Martyrisée sans raison lors du conflit yougoslave, la ville a retrouvé tout l'éclat de son patrimoine et une vie grouillante, où coexistent les nombreux touristes et les authentiques Ragusains, pas mécontents d'être envahis pacifiquement.

 

Note guide nous attend devant la porte Pile (arche de 1537) qui constitue encore l'entrée principale de la vieille ville de Dubrovnik. Elle est surmontée de la statue de Saint-Vlaho (Saint-Blaise), patron de la ville.

Dubrovnik-113-cadre3.jpg

 

Sur le côté de la place, des éléments de la ceinture de remparts: l'imposante forteresse Lovrijenac érigée un un rocher de 37m de haut et la puissante tour Bokar (XVème siècle) percée de nombreuses canonnières. Ils gardaient l'accès de la porte Pile par la mer.

 

Nous voilà à l'intérieur, sur Placa (Stradun), la rue principale de la vieille ville, qui nous conduira au vieux port.

 

Devant nous, la grande fontaine d'Onofrio, élevée pour commémorer l'achèvement des travaux de l'aqueduc (1438) qui servait à approvisionner la ville à partir d'une source située à 12 km. Elle servait de réservoir principal pour les Ragusains. Cette fontaine fonctionne toujours.

 

 

 

Dubrovnik-1-cadre3.jpg

 

 

 

Juste à côté, l'église et le monastère des Fransiscains. A l'extérieur, un portail monumental avec une très intéressante piéta gothique du XVème siècle.

 

Dubrovnik-110-cadre3.jpg

 

A l'intérieur, la vieille pharmacie ouverte depuis 1317. Elle set la plus vieille pharmacie d'Europe. Depuis sa création, elle n'a jamais cessé de fonctionner et n'a jamais fermé ses portes.

 

Dans l'ancienne salle du chapitre, le petit musée présente une jolie collection des pots d'apothicaire, de boîtes et autres appareils de pharmacie.

 

IMG_3728-bis-cadre3.jpg

IMG_3725-bis-cadre3.jpg

 

Le cloître possède de jolies arcades romanes soutenues par des colonnettes jumelles et des chapiteaux finement travaillés.

IMG_3716-rec-cadre3.jpg


 

Dubrovnik-111-cadre3.jpg

Dubrovnik-112-cadre3.jpg

 

Il est bientôt midi et le centre de la vieille ville grouille de touristes!

 

IMG_3751-bis-cadre3.jpg

 

Le palais Sponza est un superbe édifice Renaissance (rez-de-chaussée) percé de fenêtres gothiques au premier étage.

 

Dubrovnik-11-cadre3.jpg

 

La tour de l'horloge, à droite du palais, a été reconstruite en 1929 pour remplacer la tour d'origine (1444) qui penchait trop et menaçait de s'effondrer.

 

Le palais des Recteurs présente une riche façade extérieure. La palais date du XIIIème siècle, mais son apparence actuelle porte la marque du XVème siècle.

 

IMG_3767-bis-cadre3.jpg

 

Sur un des chapiteaux des arcades, on peut voir Esculape qui vend ses médicaments.

 

Dubrovnik-16-cadre3.jpg

 

A l'intérieur, une belle cour (Atrium) entourée d'arcades légères.

 

Dubrovnik-19-cadre3.jpg

 

Et aussi un joli musée où l'on découvre ces serrures compliquées.

 

Dubrovnik-17-cadre3.jpg

 

La petite fontaine d'Onofrio alimentait le marché qui se tenait sur la place.

 

IMG_3771-bis-cadre3.jpg

IMG_3772-rec-cadre3.jpg

 

En face du palais Sponza, l'église Saint-Blaise, de forme carrée, surmontée d'une coupole; les marches de l'escalier sont appréciées des touristes pour se reposer.

 

Dubrovnik-18-cadre3.jpg

 

La cathédrale, de style baroque, remplace celle qui fut détruite lors du tremblement de terre de 1667. On y voit un bel autel en mosaïque de marbre polychrome et un tableur du Titien, l'Assomption (probalement de 1552).

 

Dubrovnik-13-cadre3.jpg

Dubrovnik-14-cadre3.jpg

 

Au sud de la vieille ville, l'église des Jésuites Saint-Ignace n'est pas très fréquentée. Elle est un des meilleur exemple du baroque dans la région dalmate. Elle est richement décorée de fresques.

 

Dubrovnik-15-cadre3.jpg

 

Au nord de la vieille ville, l'église des Dominicains. On y accède par un escalier extérieur à colonnette finement sculptées. La partie basse les séparant est fermée par une bordure de pierre de quelque 30 cm de haut. A l'époque on était très pudique et même pudibond. Ces pierres cachaient les mollets des dames qui montaient à l'église dans leurs longues robes!

 

Dubrovnik-12-cadre3.jpg

 

07:18 Écrit par Papylou-999 dans Photographie, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dubrovnik, raguse, vacances, croatie

Les commentaires sont fermés.