21/10/2010

Jehay

 

Patrimoine exceptionnel de Wallonie, l'ensemble formé par le Château de Jehay et les terrains environnants est remarquable : le site a connu une occupation ininterrompue depuis le début de l'ère chrétienne, ainsi qu'en témoignent de nombreux vestiges, notamment découverts dans les douves.

L'aspect général du château lui donne un visage serein du milieu du XVIème siècle. Mais, sous la cour suspendue, les caves et les douves abondent de vestiges des temps les plus reculés: murs celtes d'allure cyclopéenne, fondation d'un castrum romain, route carolingienne et colonnes de la même époque sur laquelle prennent appui des voûtes gothiques.

Le sort de Jehay fut souvent lié à celui de la Cité ardente.

Propriété des Mérode depuis 1492, il est vendu en 1680 à François van den Steen, baron de Saive, grand mayeur de Liège; il reste dans cette famille jusqu'au décès du Comte Guy van den Steen, en 1999.

Depuis lors, le Château est la propriété de la Province de Liège.

La demeure, incomparable, sertie dans sa façade en damier, mélange géométrique de pierres blanches et grises, est unique en Europe.

IMG_4402-bis-cadre3.jpg

IMG_4399-bis-cadre3.jpg

Jehay1-cadre3.jpg


La visite du Château est riche de découvertes : les meubles rares, les collections d'orfèvrerie, les dentelles, les porcelaines, les tapisseries, les livres, l'argenterie, les tableaux et les sculptures : autant de pièces précieuses réunies par le Comte Guy.

IMG_4422-bis-cadre3.jpg


Le pont qui franchit les douves est une invitation aux enchantements.

 

Jehay2-cadre3.jpg

IMG_4404-bis-cadre3.jpg


L'émerveillement se prolonge dans les jardins, au gré des sentiers, des charmilles et des fontaines, le long de la grande allée qu'alignent cascatelles et nymphes, oeuvres délicates du Comte Guy.

IMG_4406-bis-cadre3.jpg

IMG_4412-rec1-cadre3.jpg

IMG_4408-bis-cadre3.jpg

Le Comte Guy van den Steen était un sculpteur et un ferronnier d'art, mais il avait aussi une passion pour l'archéologie, chevronné d'alpinisme, champion de ski, et acharné de spéléologie

 

Toutes les œuvres de Guy van den Steen (dans la plupart des cas des nus, réalisés soit en bronze soit en bois) représentent un hommage apporté à l’être humain, à la fois à son corps et à son esprit, r

Jehay-cadre3.jpg

jehay4-cadre3.jpg

L’un des murs du hall du château sert de support pour l’une des plus valeureuses sculptures de l’artiste, qui a nécessité une dizaine d’années de travail (1966-1976). Il s’agit de  “Marsyas et les nymphes", une nouveauté dans l’art sculptural, par l’introduction de la perspective en 3D.

IMG_4421-bis2-cadre3.jpg

Cet œuvre est réalisée sur une surface concave, par une technique appelée « la technique du relief progressif ». Les personnages sortent effectivement du plan (bas relief) pour s’avancer vers le visiteur avec seulement une partie du corps.

 

Un joyau à découvrir absolument.  



Pour compléter:

 

http://www.prov-liege.be/culture/jehay/jehay.htm

 

http://www.antonia-dinsuflet.be/chateaujehay.htm

 

http://michka.blog50.com/archive/2009/10/06/un-chateau-digne-d-un-conte-de-fee.html

 

http://www.bebertchi.be/crbst_63.html

 

 

Les commentaires sont fermés.