21/10/2009

Papillons exotiques

En Ariège, entre Montségur et Puivert, « Les Papillons d'Amarante », un monde fascinant!

La serre aux papillons exotiques a pour vocation d'être un outil pédagogique. La diversité des espèces de papillons est variable. Leur durée de vie moyenne est d'environ quinze jours.

Leur alimentation est variée : nectar des fleurs, fruits très mûrs, boue, eau sucrée.

Les papillons présentés sont issus de fermes d’élevage dont les principales sont situées en Indonésie, aux Philippines, au Costa Rica, à Madagascar, en Guyane.

Cet élevage contribue à la conservation des espèces et de leur habitat dans le monde tropical.

Tous ces papillons sont importés sous forme de chrysalides. Un à deux jours après la formation de la chrysalide, celles-ci sont soigneusement détachées, méticuleusement enveloppées dans du coton et envoyées par avion.

 

Les identifications ne sont pas confirmées; elles ont été faites « à posteriori ».

 

 

Kallima paralekta

La Kallima paralekta est une des espèces que l’on nomme « papillon-feuille ». Il en existe plusieurs espèces en Asie du Sud-Est, mais la Kallima paralekta est une espèce particulièrement commune en Malaisie, en Inde et en Indonésie. Les ailes du Kallima au repos sur une branche présentent une parfaite imitation d’une feuille, incluant nervures et champignons.

IMG_6894-bis-cadre2

IMG_6885-bis-cadre2

 


 

Idea leuconoe (gordita ?)

Ce papillon plane par faible luminosité durant des heures, avant de se reposer sur les plantes aux heures les plus ensoleillées. Originaire des Philippines, de Taïwan et de Thaïlande, il est un hôte fréquent des mangroves et autres côtés maritimes diverses. Il vit jusqu'à trois semaines et ne descend que rarement vers le sol.

IMG_6861-rec-cadre2

 

IMG_6855-rec-cadre2

IMG_6881-rec-cadre2

 

IMG_6888-bis-cadre2

IMG_6901-cadre2


Antheraea pernyi

 

Le bombyx chinois du chêne est un lépidoptère nocturne, originaire d'Asie et plus précisément de l'extrême orient russe, du centre et de l'est de la Chine et de Corée. Ce papillon fréquente de préférence les forêts de chênes .

IMG_6836-bis-cadre2

 


Morpho peleides

 

Spectaculaire, ce papillon Guyanais étonne par les couleurs métalliques de ses ailes. En vol, le battement de ses ailes provoque un scintillement bleuté qui gêne les oiseaux prédateurs.

 

Le revers est en revanche très discret, doté d’ocelles destinées à effrayer les prédateurs. C’est dans le même objectif qu’il dégage un parfum émanant d'une glande situé entre ses pattes antérieures.

Il peut vivre jusqu’à deux mois, et se nourrit du jus sucré des fruits murs qu’on dispose à son attention.

 

IMG_6890-rec-cadre2

IMG_6846-bis-cadre2


(A suivre)

 

Pour compléter:

 

http://www.papillonsdamarante.com/

 

http://galinette.biz/main.php?g2_itemId=723

 

http://galerie.pixelvalley.com/view-album.php?id=2009091413033889

 

http://www.u-bordeaux1.fr/collections_biologie/Photos_papillons-exotiques.htm

 

http://pagesperso-orange.fr/papillon.macro/les_exotiques_b.htm

 

http://www.imageplus.name/photos/FAUNE-PAPILLONS-EXOTIQUES_ga1251.html

 

http://www.vlindertuin-knokke.be/siteFR/gallery.php

 

http://www.philippeblanchot.com/photos/fauneetflore/Papillons%20de%20collection/index.htm

 

http://www.pbase.com/gparedes/serre_aux_papillons

 

http://www.faune-flore.be/animaux_belgique/identification_lepidoptere_papillon.htm

 

http://www2.ville.montreal.qc.ca/insectarium/fr/index.php?section=portrait_description&intParent=4&idInsecte=5

 

http://www.krissnature.net/article-27632040.html

 

 

16/10/2009

Vers le Sud (3)

Un nouveau saut de puce pour rejoindre notre destination finale à Rabat-les-trois-Seigneurs, en Ariège.

 

Entre Garonne et Ariège s'étend le Volvestre, pays de coteaux du « Terrefort », c'est-à-dire des terres argileuses, lourdes à travailler mais fertiles, porteuses de céréales et traversée par l'Arize.

 

Cité médiévale située à 45 km de Toulouse, Rieux Volvestre possède un patrimoine architectural exceptionnel. Evêché de 1317 à 1801, de nombreux vestiges témoignent de cette époque.

 

Pour admirer la cathédrale, il faut se placer de l'autre côté de la rivière.

IMG_6783-bis-cadre2


Devant, le chevet plat fortifié, de la première église du XIII° s., assis sur les maçonneries de l'ancien château-fort, baignant dans la rivière.

IMG_6781-rec-1-cadre2


A droite, le vaisseau transversal du choeur des Evêques ajouté au XVII° s.

 

A l'arrière plan, la tour-clocher octogonale, avec ses trois étages ajourés.

IMG_6780-bis-cadre2


Devant l'église, cette vieille maison à colombages (XV° s.).

IMG_6793-rec-cadre2


Le choeur des Evêques est meublé de stalles en noyer inspirées de celles de la cathédrale de Toulouse.

20090918-IMG_6792-cadre2

IMG_6789-bis-cadre2

 


Le maître-autel aux marbres polychromes lui donne un cachet « Grand Siècle ».

IMG_6787-bis-cadre2

 


Ancienne cité-gallo romaine, la cité de Saint-Lizier possède de nombreux monuments qui témoignent de son prestigieux passé : la cathédrale  Saint-Lizier et ses fresques romanes, le cloître roman et la pharmacie du XVIII° siècle. Le Palais des Evêques est actuellement en rénovation.

La construction de la cathédrale, dont le clocher octogonal du XIV° s. relève du style gothique toulousain, s'est échelonnée du X° au XV° s.

IMG_6800-bis-cadre2

IMG_6806-cor-cadre2

 


A l'intérieur, le plan est très irrégulier avec un choeur roman désaxé où de superbes fresques (XII° s.) représentent les apôtres. Elles sont considérées comme les premières grandes peintures romanes de la région pyrénéenne.

IMG_6813-bis-cadre2

IMG_6814-bis-1-cadre2


Le cloître roman (XII° s) qui jouxte l'église est surmonté d'une galerie ajoutée au XIV° s. Elle conserve quelques traces de fresques.

IMG_6809-bis-cadre2

IMG_6808-bis-cadre2


Il possède des chapiteaux sculptés s'inspirant de motifs gallo-romains (éléments floraux), mozarabe (vannerie), syriens et chaldéens.

IMG_6810-rec-cadre2


Les chapiteaux de la galerie nord, la plus ancienne, rappellent par leur style ceux de l'église de la Daurade à Toulouse.

IMG_6812-bis-cadre2


On rentre dans la vieille cité par la tour de l'horloge afin de découvrir quelques vieilles maisons du XV° s. à colombages et encorbellements.

IMG_6807-bis-cadre2


Dans la ville haute, des remparts qui remonteraient aux III° et IV° s.

IMG_6803-bis-cadre2


Une curiosité, la grotte du Mas-d'Azil.

 

Creusée par l'Arize, cette grotte est un tunnel long de 450 m, d'une largeur moyenne de 50 m. La route utilise ce passage, côtoyant le torrent dont les eaux sapent les parois calcaires et s'enfoncent sous une voûte majestueuses.

IMG_6816-bis-cadre2


Pour compléter:

 

http://isaisons.free.fr/Rieux-Volvestre.htm

 

http://www.histariege.com/saint_lizier.htm

 

http://www.midi-pyrenees.biz/mp/ariege/ariege_saintlizier.htm

 

http://www.sesta.fr/?site=PalaisDesEveques&page=menu2

 

 

10:43 Écrit par Papylou-999 dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mas-d azil, ariege, voyage, rieux, saint-lizier